Chinoises de Xinran

Publié le par Lene

"Un dicton chinois prétend que " dans chaque famille il y a un livre qu'il vaut mieux ne pas lire à haute voix ". Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d'elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d'entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d'elles-mêmes. Epouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie... Mais elles parlent aussi d'amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste. Un livre bouleversant, " décapant, à lire de toute urgence pour voir l'importance du trajet que la femme chinoise a dû et doit encore accomplir "

Xinran dans ce bouquin nous fait partager plusieurs morceaux de la vie des femmes Chinoises. Les histoires sont multiples mais dans chacune d'elle il y a beaucoup d'émotions et de souffrances. Ce livre m'a touché mais paradoxalement j'ai eu du mal à m'attacher à toutes ces femmes : j'avais davantage l'impression d'être spectatrice. En y réfléchissant j'y ai trouvé deux raison : la première est que c'est un monde très éloigné de ce que je vis et la deuxième c'est que lorsque je lisais l'histoire de chacune des femmes, j'avais davantage l'impression de lire des nouvelles (or je m'attache difficilement aux personnages des nouvelles en raison de l'absence de longueur). Cependant, j'ai quand même beaucoup aimé ce très beau livre et vous encourage à le lire lire !

Sa note 15.5/20



Publié dans Littérature asiatique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

belledenuit 30/08/2008 19:37

Un superbe livre que j'ai lu il y a peu de temps et qui m'a beaucoup touchée. Une condition féminine que l'on peut difficilement accepter en tant qu'occidentale. L'histoire qui m'a le plus marquée est celle de la mère qui rejoint sa fille bloquée sous des décombres après un tremblement de terre. Poignant !

Naniela 02/08/2008 22:52

C'est un livre de journaliste et ça se sent. C'est un merveilleux témoignage, très poignant.